Coulants au Chocolat…slurp!

Depuis plusieurs jours, semaines, il pleut, il vente, il crachine, il bruime…

De rares éclaircies nous font renaître à la vie, mais entre temps, il faut bien dire, on se trouve bien mieux au coin du feu, à tenir entre nos mains tremblantes un bol de thé chaud.

Et on se prend à vouloir attraper un gâteau, un biscuit, un je-ne-sais-quoi qui donne la sensation de chaleur.

Alors, j’ai repris mon livre de Marianne Magnier-Moreno sur la pâtisserie. Les recettes sont toujours fiables, simples, le pas à pas enfantin.

Impérativement, il faut des ramequins, ces gâteaux ne se démoulent pas, ou à tes risques et périls, j’ai perdu un tiers d’entre eux (enfin, perdu, pas montrés va-t-on dire, parce qu’ils ont été mangés…) à avoir tenté de les faire dans mes plaques silicone…

Il te faut:

115g de beurre/ 115g de chocolat/ 115g de sucre/ 4 oeufs/ 50g de farine.

Tu préchauffes ton four à 180°, grille in the middle.

Fais fondre le beurre et le chocolat à feu très doux (doit fondre mais pas cuire) le beurre fond avant le chocolat alors tu mélanges les deux et hop, dès que c’est lisse et brillant, tu réserves.(donc tu sors du feu, hein)

Fouette les oeufs et le sucre, tu fais blanchir.

Tu verses le chocolat au beurre sur les oeufs et tu mélanges, au fouet dit elle, et le moins possible en plus. C’est liquide, je te le dis, n’aies pas peur…

Tu ajoutes ensuite la farine en trois fois, c’est mieux si elle est tamisée.

Tu remplis quatre ramequins (7 cm de diam et 5 cm de haut) quasi jusqu’en haut, quand ça gonfle, c’est juste sur le milieu, ça ne déborde pas.

15 à 18 mn au four…

Bon, j’ai fait ça dans des moules silicone un peu moins profonds donc j’ai cuit le minimum indiqué…

J’ai réussi à démouler presque tous (oui, je fais toujours le double de la recette) sans encombre.

Mais..le milieu, c’est tout chaud, tout coulant, le doigt la petite cuillère est indispensable.

Ouais, non, c’est trop sucré, c’est pas bon, c’est pas délicieux, c’est beurk, faut pas en donner aux enfants surtout…

Publicités