Cake au Citron Vert et aux graines de Pavot Bleu

En ce moment je planche…j’avais la ferme intention de faire quelques unes des merveilleuses recettes au chocolat proposées par « chocoolove« …mais le temps, les vacances,les enfants, le chat, les nuages et blablabla, j’ai pas fait comme je voulais! enfin, pas autant!
Tiens, quand même, je nourris les hôtes qui passent, les Zoutes de Breizh Kiss, dont vous ferez peut-être partie un jour, qui sait…
Alors, un zeste de tout frais,un avant goût de printemps, un instant de fraîcheur sur un palais à peine réveillé:

Le Cake au Citron Vert et aux graines de Pavot Bleu, ou le goût de l’herbe sous un ciel d’été!

Du livre de Thé de James Mac Nair et Andrew Moore (j’en parle et , vous savez, les Snickerdoodles)

250g de yaourt/ 60 g de graines de pavot/ 180 g de farine/ 2.5 càc de levure/ 120 g de beurre fondu demi sel, tiédi/ 170 g de sucre roux en poudre (c’te blague!)/ 2 oeufs comme toujours à température ambiante/ 30 g de zeste de citron vert (soient 6 à 8 citrons vert environ)/ 15 g de jus de citron frais/

et pour le glaçage: 90 g de sucre en poudre/ 60 g de jus de citron frais.

Tu verses tes yaourts dans un grand bol et tu mélanges avec les graines de pavot; tu laisses reposer 1 heure pour qu’ils s’imprègnent les uns des autres.
Tamise la farine et la levure.
Préchauffes le four à 180° et mets ta grille au milieu.
Dans le bol du robot ou dans une grande terrine, mélanges le beurre, le sucre, les oeuf, le zeste et le jus de citron et le yaourt aux graines de pavot.
Ajoutes en deux fois la farine et mélanges jusqu’à incorporation (brr, pas joli ce mot, je vais dire « mélanger intimement » c’est mieux!) totale.
Si tu as un moule en silicone, c’est facile, tu verses dedans.
Sinon, ben, tu beurres le moule, tu prends du papier cuisson , tu le chemises pour qu’il se colle au beurre, et tu verses.
Enfourne une heure.

Vérifie la cuisson.
Pour préparer l’indispensable glaçage qui donne le moelleux et le côté humide à ce cake, tu fais fondre à feu très doux le sucre dans le jus de citron, jusqu’à dissolution complète (« il ne doit rien rester »)
.

Ton cake encore chaud, tu l’assommes à coups de couteaux, mais non, pas de violence en cuisine, juste à la télé, tu incises en plusieurs endroits la croûte dorée de ton gâteau qui embaume, et avec un pinceau tu fais pénétrer le jus de citron chaud sur toute la surface du cake. Il ne doit rien rester (encoore? j’me répète!).
Laisse refroidir et va voir ton film.
Tu démoules ensuite, selon ton moule hein, du très facile presque trop puisqu’il n’y a plus de suspens, au démoulage périlleux à la lame de couteau mais bon, si tu as bien chemisé, il se déshabille tout seul comme un grand.

Et tu le remballes, hop, comme ça, dans un film alimentaire….Mmm, ça va tout te garder dedans...

Et tu attends quelques heures, voire une nuit, qu’il se repose à température ambiante, il n’en sera que meilleur.
En ensuite?

Il ne doit rien rester.
(pssst, Murielle, ça y est….)

Publicités

Quand je me mets à faire du Pascale Weeks

…je ne m’en porte pas plus mal, voire très bien!

J’avais, l’an passé acquis ce livre, cadeaux gourmands…j’avais fait les « biscotti«  et adoré!

 

Là, dans ma période chocolat et à une heure où il était largement temps de se préoccuper du goûter (16h05) j’ai repensé à ce condensé de petites choses toutes simples et délicieuses…
Mon dévolu s’est jeté dans les bras des mini financiers au chocolat.

Devinez, j’avais tout, même le chocolat cacao amer.

Bon, les mini financiers dans des moules à mini cakes c’est mieux en cette période non?
Mais, c’est qu’après, il me restait trois jaunes sur les bras. Pas grave, hop trois pages plus loin une recette avec 3 jaunes…
Et tiens, si on en faisait une habitude de faire deux recettes avec un oeuf?

 

Deux recettes au chocolat de Pascale Weeks, avec un oeuf, enfin, trois, mais en deux morceaux.

 

Les mini cakes au chocolat façon financiers:

100 g de beurre demi sel/ 75 g de chocolat noir/ 75 g de sucre glace/ 40 g de farine/ 35 g de poudre d’amandes/ 3 BLANCS d’oeufs/ 1 càs de miel/
J’avais le beurre, parce que j’ai toujours du beurre. Du chocolat noir, parce que…du sucre glace et de la poudre d’amandes parce que figurez vous que j’essaie les macarons, encore…les oeufs parce que ça va bien avec la brioche et le miel, contre la toux et pour le pain d’épices de Tit(que je vais essayer).

 

Tu chauffes ton four à 180. On peut dire que c’est la température gâteau. Tu mets ton beurre dans une petite (toute pitite) casserole et il fond pour sentir bon la noisette. Réserve.
En même temps tu mets ton chocolat à fondre au BM (bain marie, pas bibliothèque municipale, on se demanderait)

Avec la poudre d’amandes, le sucre glace et la farine, tu mélanges, et tu ajoutes tes blancs. Tu mélanges encore (oui, en cuisine, si tu n’as pas de robot ton avant bras peut vite faire la belle à Popeye) et tu obtiens une pâte lisse et assez fluide.

C’est pas assez gras tout ça, alors tu verses ton beurre fondu tiède et puis le chocolat fondu et…tu mélanges.

 

C’est d’un compliqué cette recette!
Et là, tu sors ta plaque à mini et au lieu d’avoir 40 mini financiers (les financiers c’est pas grand, mais des mini financiers c’est…ridicule, un peu comme un taux de rendement en bourse) tu t’offres 10 mini cakes. arh, j’ai oublié de mettre le temps de cuisson…20 mn! (contre 12 les mini financiers!)

 

Autant en avoir plein la bouche, c’est du chocolat tout de même!

Tiens, y en a plus.

Les Sablés au chocolat.
Si tu as suivi, il te faut :
Trois JAUNES d’oeufs (en fait, j’ai triché, il n’en faut que deux, mais les miens étaient tout petits…Alors, je m’suis dit hop!)/ 100 g de beurre mou/ 25 g de cacao en poudre non sucré/ 200 g de farine.

 

Ton beurre, depuis qu’il est dehors à attendre que tu aies fini ta première recette, il est presque mou. Tu l’aides un peu en le coupant en petits dés.
Tu le mélanges avec du sucre glace et le cacao.
Tu as une pâte homogène, alors tu verses les 2 gros jaunes ou les trois petits.

 

Enfin, tu mets la farine et tu fais un sable avec tes doigts (si tu as un robot, ça marche aussi, mais tu n’en n’auras pas plein les doigts et tes enfants viendront dare dare essayer de grappiller un bout de ci de là.)
Et puis là, ben tu fais ta boule, genre pâte sablée, ça tombe bien c’en est une, et comme pour une pâte sablée sans chocolat tu la mets au frais 30 mn tu l’étaleras bien mieux après!
Tu saisis ton rouleau, tu préchauffes ton four encore chaud, à 180 comme d’hab, tu étales joliment ta pâte genre planète terre ou carte du finistère, ça dépend de tes talents.

 

Tu emportes pièces d’environ 5 cm (je dis environ, mais le mien faisait très exactement 5 cm, ils ne se trompent pas chez mon fournisseur)

Tu mets sur ta plaque silicone ou feuille de cuisson et tu enfournes une puis deux plaques 12 minutes…
Tu décolles avec spatule à la fin, (c’est un peu mou, alors pas les doigts!) et tu laisses refroidir sur la plaque perforée ou autre grille retournée.

 

Merci Pascale!