Frichti? …de rien!

Bon.

L’homme ayant des tas de conseils de classe, et la voiture avec lui, impossible de faire les courses hebdomadaires…(en moto je peux encore aller chercher du chocolat, mais point du reste, ça ne rentre pas!)

Alors, j’ai pris les restes.

Au fond, les restes c’est ce que je préfère. Ce sont les trucs qu’on a pas jeté pour ne pas gâcher, ou bien, le trop superflu d’une recette imprécise. Ils permettent des associations différentes, auxquelles on ne pense pas au premier coup d’oeil.

Ainsi, il restait de la ricotta, une courgette, des pommes de terre vapeur, deux tranches de jambon de Bayonne, et des tomates d’un apéro précédent avec des amis.

Tu mets environ 20g de beurre dans la poêle. Tu laisses fondre et tu mets tes pomme-de-terre déjà cuite, en rondelles, le plus espacé possible (pour que chaque rondelle soit bien dorée…).

Tu laves la courgette sans l’éplucher et tu l’éminces en tranches fines au-dessus de la poêle.

Et puis, tu attends.

Feu moyen, le beurre rissole, la patate se bronze tranquille, la courgette fond. C’est cool, la méditerranée en moins.

Tu jettes un oeil dehors, tu vois le ciel bleu, tu viens de penser au soleil de la méditerranée, te resterait-il du thym frais? mais oui! alors, tu descends dans ton jardin (la la la…) pour y cueillir du thym.

Hop, sur les patates/courgettes et tant qu’à faire, un peu de poivre, un peu de sel, la cuillère à soupe de ricotta émiettée, et voilà, ça hume bon dans ta cuisine.

Un peu avant la fin, pour les réchauffer sans les exploser (dégommer, écrabouiller, éclater…tous les termes du fils de six ans peuvent y passer), toi tu dirais fendre, ou déchirer…tu poses quelques tomates olives, tu sais, les petites qui se croquent en été, et qui se vendent encore sous plastique à l’automne, mais c’est pas toi qui aurais acheté ça, non, mais bon, y en a.

Et puis, pour la couleur, quelques tranches de jambon de Bayonne, ça peut pas faire de mal. (tu peux les écharper à froid, elles).

Tu mesques un peu, pour mélanger les saveurs mais sans faire une bouillie, tu aimes goûter chaque morceau.

L’avantage? C’est vite fait, c’est vide frigo, c’est digeste, et en fait, c’est pas mauvais.

Et puis tu as presque l’impression d’avoir un arbre de Noël dans ton assiette.

Ça, je ne sais pas si ce n’est pas un peu effrayant…

Advertisements

14 réflexions sur “Frichti? …de rien!

  1. Comme tu dis, le vide frigo ça débouch souvent sur des petits plats bien sympa. Après, il faut vite noter la recette car autrement on ne sait plus ce qu’on a mis,….Ca sent bon l’été,…

  2. Mmmmm… mais quand même, y a quelque chose qui me choque … Du BEURRE ?!!?? M’enfin avec la ricotta, les légumes du soleil, le thym, le ciel bleu…. c’est dans l’huile d’olive que les patates veulent se faire bronzer !! 😉

    • ah…ma belle…si tu savais…j’aime le beurre ET l’huile d’olive 🙂 au point de mettre les deux parfois. Mais tant que le beurre n’est pas noir et reste bien blond, je l’aime aussi en quantité modérée bien sûr (oh, la menteuse)

      Tu n’as pas tort, mais au départ, qd j’ai mis les patates, je ne savais pas que j’allais y mettre le reste!

  3. Ah Chouette la déco !! Nous on en est au casse croûte dans le Monde des Quatre, on sait pas ce qu’on va trouver, on aurait besoin d’un cuistot de campagne qui ferait de magie avec pas grand chose…ON A TROUVé !!!
    Waarrffff !!
    La ricotta je l’aime j’aurais pas pensé là. Good.
    Et huile d’olive, of course, for me.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s