Le Flan Pâtissier et la Main de ma Grand-mère

C’est un jour spécial. Demain.

Les jours spéciaux, parfois des pensées nous viennent, comme ces images de l’enfance qui s’imposent à vos yeux comme une photo. Vous ne savez ni le lieu, ni le temps. Vous ne savez qu’une chose: je tiens la main de Mamie, et dans l’autre un flan pâtissier.

J’avais une mamie que d’autres ont eue aussi, que j’ai connue plus longtemps, parce que comme un fait exprès, je suis la première. En âge. Ce qui peut paraître un inconvénient devient un avantage: j’ai profité plus longtemps de sa bonté vraie, de sa générosité et de son foutu fichu caractère de cochon…

Un jour, je l’ai dépassée en taille, mais jamais je n’ai atteint sa longueur de cheveux, ni réussi à savoir jusqu’où allait l’amour qu’elle pouvait nous porter. Enfin, si, je le sais au nombre de tablettes de chocolat au lait « Laita » (traduction littérale de milk en anglais…)

C’était mon premier flan pâtissier, et il a d’exceptionnel le fait que je m’en souvienne…

Le Flan Pâtissier, pour la grande main de Mamie…

J’ai un livre sur la Pâtisserie, que je finirai avant l’année prochaine à ce rythme…

Il vous faut: 300 g de pâte sablée, 1 oeuf pour dorer la pâte./ 1 l de lait entier (j’ai du demi écrémé et avec du végétal ça peut marcher aussi)/220 g de sucre/120 g de maïzena/2 oeufs entiers et un jaune/8 g de vanille (j’ai mis une gousse égrainée)/2 g de sel.

Préparer un moule (j’ai utilisé un moule à manqué rond en verre, mais elle conseille un carré), le beurrer, le fariner sur le fond et les bords, le renverser pour ôter l’excédent de farine.

Préchauffer à 200°, le four.

Abaissez la pâte, la placer dans le moule, il doit y avoir des bords. Pincer le haut de la pâte pour former une boursouflure, ce qui va l’empêcher de se rétracter à la cuisson (et ça marche!) Passer le rouleau pour couper ce qui dépasse.

Piquer le fond, tapisser de papier sulfurisé beurré le fond et les bords, cuire 10 mn et enlever le papier. Dorer à l’oeuf battu, renfourner 3 à 4 mn.

Le Flan: verser 750ml dans une casserole avec le sucre, la vanille fendue et égrainée, mélanger et porter doucement à ébullition.

Dans un bol, battre les oeufs et le jaune en omelette.

Dans un deuxième bol, verser le reste de lait (250 ml), ajouter la maïzena, fouetter.

Y verser les oeufs battus et le sel.

Passer cet appareil au tamis pour éliminer les germes des oeufs.

Une fois que le lait est bouillu ( pas foutu), non, une fois que le lait bout, le retirer du feu et verser lentement le mélange aux oeufs. Fouetter sans arrêter, la crème va épaissir.

Verser l’ensemble sur le fond de tarte et enfourner 35 mn.

Attendre qu’il soit COMPLÈTEMENT froid avant de croquer dedans.

J’ai du mettre 10 mn de plus pour la cuisson, et j’avais trop de liquide parce que mon moule de 22 cm de diamètre était trop petit. J’ai mis l’excédent dans des moules silicone, sans croûte ni rien et enfourné 25 mn…nickel.

Je ne veux pas chercher le lien entre plaisir de manger et souvenirs d’enfance…mais merci Mamie!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s