Couscous du Pouvoir d’Achat

J’ai un POUVOIR immense. Je peux manger DIX fruits et DIX légumes par jour. Je souris MÊME quand il pleut. Je regarde les PUBS et je CONSOMME.
Tout ça parce que je suis une citoyenne MODÈLE qui respecte TOUT.
Déjà, quand j’ai ouïe dire que les profs gagnaient 4000 €, j’ai naïvement pensé: « chouette, on va avoir une augmentation de 2700€! » ma seule inquiétude ayant été: « est ce que c’est rétroactif? »
Là, vous savez n’est ce pas que je ris, jaune, mais je ris.
De VEAU!

Voilà où je voulais en venir: le pouvoir d’achat et le prix du veau: INCOMPATIBLE.

Le Couscous de Riches, à défaut d’être Royal.

Plein de légumes et plein de viande. C’est tout.
Bon, un peu de précisions ne vous ferait pas défaut? Sachez que tout est du Pifomètre, c’était un testocouscous.
(Vous avez vu ce qui est écrit là? couscous-coucousscousous– Coucou les Sous?)

3 courgettes
6 carottes
4 navets
3 oignons
(pas d’aubergine parce que je n’aime point, c’est ça d’être le chef en cuisine, c’est nous qui décidons)
1 boite de pois chiche (chiche aux courageux d’en faire des frais)
500 ml de coulis de tomate ou 1 kg de tomates coupées en quartiers.
2,5 kg de veau (morceaux à blanquette, à mijoter)
Quelques merguez (sinon, on m’aurait fait un reproche du genre: c’est pas un couscous)
Épices.
Alors là, franco!
1 càc de graines de fenouil
1 càc de graines de Carvi
1 càs de coriandre moulue
1 càs de cumin moulu
1/2 càs de curcuma
1 ou 2 piments oiseau (mais là, écartez les enfants)
1 càc de cannelle
A vous de voir si d’autres vous plaisent…

Faire revenir la viande avec de l’huile d’olive, l’ôter du feu et la remplacer par les oignons, blondir.
Remettre la viande avec les oignons, les tomates, les épices, couvrir d’eau si nécessaire et laisser mijoter 1h30.

Au bout de 45 mn de cuisson, mettre les carottes et les navets dans le cuit-vapeur, puis 20 mn après, les courgettes.
Ding, tout est cuit, faîtes revenir les merguez dans une poêle (sans matière grasse…) mettez à réchauffer la boite de pois chiche, et préparez la semoule. (je précise que les merguez c’est vraiment pour les pauvres. Quand on sait ce qu’il y a dedans.clic)
Ah oui, la semoule.
J’ai une méthode très simple, pas du tout comme il faudrait et comme j’aimerais savoir faire:
Mettre la semoule dans un plat, verser un filet d’huile d’olive, que vous répartissez bien à la fourchette entre tous les grains. Versez de l’eau bouillante (en fonction de la quantité décrite sur le paquet, ça fait longtemps que c’est au pif ici) et laissez reposer 5 mn pour que tous les grains soient bien imbibés. Égrenez à nouveau.
J’ajoute souvent des raisins secs ou des amandes effilées et dorées au four.
Mais bon, je sais que ce n’est pas comme ça le mieux. Je vais apprendre, promis.

En tout cas, ça se laisse manger. Et réchauffé le lendemain aussi.

BON WEEK-END!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s