BURGER DAY, what else?

Un jour, Chiara a dû demander à Marcello: « dis, Papa, c’est quoi un Hamburger? »

Marcello, point gêné, il connaît Hollywood quand même, lui aurait peut-être donné cette réponse:

«  Cara Chiara, c’est un pain moelleux, qui à lui seul, peut serrer la Pancetta, la Mozzarella et de la viande hachée sur un lit de tomates fraîches, et rien d’autre »

Le Burger de Marcello, si!
Voilà ce que ma fantaisie me porte à faire depuis que j’ai vu le jeu de la géniale Anaik, la reine du confit pas gras et des patates sautées aussi…

Parce que c’est ma fille, que j’aurais aimé appeler Paola, si cela avait eu un sens, qui m’a questionnée au sujet du Hamburger, après qu’une de ses copines lui A parlé de ce Macmachin


Alors, pour désamorcer, pour lui laisser le choix, lui donner le goût du meilleur, ce hamburger, à l’Italienne…forcément!

Recette du petit pain rond, Buns, prise sur le site de notre talentueuse organisatrice

Pour 12 buns :
100 ml + 20 ml d’eau tiède 180 ml de lait
1 œuf battu
30 g beurre mou
1 càs de sucre
2 càc de sel
500 g de farine (j’ai mis 300 T55 et 200 T110)
1 sachet de levure déshydratée de type Briochin ou 25 g de levure de boulanger fraîche
1 cs de vinaigre de vin blanc (je n’en n’avais pas)
3 cs de graines de sésame (j’ai un mélange pour pain, sesame, millet, lin)

Pétrir, laisser reposer 1h30, façonner et repos à nouveau d’1 heure. Badigeonner d’eau pour mettre les graines de sésame et enfourner 20 mn à 210°

Pour la farce:

5 steack hachés
1/2 boite de tomates en dés
5 tranches de Pancetta
5 tranches de mozzarella(photo2) (ou de chèvre comme sur la photo4)
1 bouteille de Chianti!

Ouvrir les pains refroidis, les garnir dans le sens qu’on veut, les réchauffer entre 5 (chèvre) et 10 mn(mozzarella), servir avec des frites maison aussi, préparées par Caro Luigi, si!

Et oui, l’Italie, ce n’est pas fini…

Publicités

18 réflexions sur “BURGER DAY, what else?

  1. Oups, j’ai raté le Burger Day!! Mais à la base je ne suis pas trop adepte des hamburgers et autres M*cd*nalderies… Malgré ça, je me serais bien laissée tenter par le tien!

  2. Ah, c’est sur que les hamburgers maison, c’est ce qu’il y a de meilleur! J’en fais aussi un version italienne, quasiment similaire, mais en mélangeant la viande hachée avec un peu de pesto et de câpres…. un régal!

  3. Mi piachebere di mangare ce pain de Hambourg à l’italienne !! Parce que, en vrai, le hamburger, même si on nous prend parfois pour des jambons, il vient bien de notre vieux continent hein ?! Mais chez nous ça ne rend pas obèse ;o))

  4. Moi aussi j’avais envie de saveurs italiennes pour mon burger ! Le tien est superbe, et je prends la version à la mozza. Un grand merci pour ta participation 🙂

  5. Catherine des fois a le chou !! Mais moi je vénère sa fille, et ta classe, et ta clarinette ;o)) Tu m’en joueras la prochaine fois, dis ?!

  6. Et voila que je vais me mettre à rêver de hamburger à cause de toi ! bon il s’agit de hamburger très très particulier ceux à l’italienne ! j’aimerais bien que l’autre andouille de clown, le ronaldmactruc est la bonne idée de te piquer la recette… et je pourrais y retourner !

  7. Voilà du burger maison comme je les aime ! Tes buns sont tout simplement superbes, je n’ai encore jamais testé cette recette !Bonne journée 🙂

  8. GRRRR GRammaire : « après que » :on va parler de quelque chose qui , en théorie, a déjà eu lieu, n’est-ce pas ? DONC, même si les oreilles en ont perdu l’habitude ou ne l’ont jamais prise chez certains, on emploie un mode INDICATIF, flûte ! (clarinette!); cela donne donc, en français correct « après qu’une de ses copines lui A PARLE de ses macmachins ».Pitié ! Le subjonctif, mode de la supposition, de ce qui ne s’est pas encore produit, convient à « avant que », comme  » avant que tu (ne)deviennes inculte, je me permets de te dire… »Hélas, les journalistes ont oublié ces règles logiques. Mais toi, femme de lettres en puissance, tu ne dois !A part ça, je veux bien le pain, mais sans son chargement…

  9. Ah non, l »Italie, ce n’est jamais fini 🙂Je l’aime ton hamburger Tifenn, je vais te le piquer un de ces jours. Et tes photos, ah, tes photos, comment elles donneent faim!

  10. José Bové sera certainement d’accord avec moi pour considérer qu’avec le hamburger de Tifenn, on n’est aux antipodes de la malle bouffe.

  11. J’adore ton burger à l’italienne et c’est une excellente initiative de faire gouter du burger home made à nos chérubins…qui se réjouissent d’ailleurs plus du cadeau que de la nourriture lorsqu’ils franchissent le seuil de la maison de Ronald.

  12. Je suis bien d’accord avec Anonymous : après après, on met l’indicatif. Peu de journalistes le savent, en effet.
    :-)))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s