Rendez vous au Pays du Coeur…

Le retour de la Table Monde, avec l’édition #4 et ce Pays du Coeur, invraisemblable et pourtant si désirable…

C’est, par exemple ce poème:

« L’amour sans trêve »

Ce triangle d’eau qui a soif
cette route sans écriture
Madame, et le signe de vos mâtures
sur cette mer où je me noie

Les messages de vos cheveux

Le coup de fusil de vos lèvres
cet orage qui m’enlève
Dans le sillage de vos yeux

Cette ombre enfin, sur le rivage
où la vie fait trêve, et le vent,
et l’horrible piétinement
de la foule sur mon passage

Quand je lève les yeux vers vous
on dirait que le monde tremble,
et les feux de l’amour ressemblent
aux caresses de votre époux.

Antonin Artaud.

Et, le Pays du Coeur, il est Chocolat: Fort, parfumé, amer, sucré, moelleux, croquant…
Il vous faut:

Des Rubis (170 g de cranberries séchées)
De la Force et de l’Amertume (200 g de chocolat 85 g de cacao)
De la Douceur (110 g de sucre en poudre)
Et encore (125 g de beurre)
Du Liant (2 oeufs)
De quoi faire Tenir l’ensemble (225 g de farine)
Un peu de Folie (1 càs de rhum ambré)

(recette extraite d’un supplément chocolat Elle à table et modifiée.)

C’est encore:

« Cet amour-là »

Cet amour
Si violent
Si fragile
Si tendre
Si désespéré
Cet amour beau comme le jour
Et mauvais comme le temps
Quand le temps est mauvais
Cet amour si vrai
Cet amour si beau
Si heureux
Si joyeux
Et si dérisoire
Tremblant de peur comme un enfant dans le noir
Et si sûr de lui
Comme un homme tranquille au milieu de la nuit
Cet amour qui faisait peur aux autres
Qui les faisait parler
Qui les faisait blêmir

Cet amour guetté
Parce que nous le guettions
Traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Cet amour tout entier
Si vivant encore
Et tout ensoleillé
C’est le tien
C’est le mien
Celui qui a été
Cette chose toujours nouvelle
Et qui n’a pas changé
Aussi vraie qu’une plante
Aussi tremblante qu’un oiseau
Aussi chaude aussi vivante que l’été
Nous pouvons tous les deux
Aller et revenir
Nous pouvons oublier
Et puis nous rendormir
Nous réveiller souffrir vieillir
Nous endormir encore
Rêver à la mort
Nous éveiller sourire et rire
Et rajeunir
Notre amour reste là
Têtu comme une bourrique
Vivant comme le désir
Cruel comme la mémoire
Bête comme les regrets
Tendre comme le souvenir
Froid comme le marbre
Beau comme le jour
Fragile comme un enfant
Il nous regarde en souriant
Et il nous parle sans rien dire
Et moi je l’écoute en tremblant
Je crie pour toi
Je crie pour moi
Je te supplie
Pour toi pour moi pour tous ceux qui s’aiment
Et qui se sont aimés
Oui je lui crie
Pour toi pour moi et pour tous les autres
Que je ne connais pas
Reste là
Là où tu es
Là où tu étais autrefois
Reste là
Ne bouge pas
Ne t’en va pas
Nous qui sommes aimés
Nous t’avons oublié
Toi ne nous oublie pas
Nous n’avions que toi sur la terre
Ne nous laisse pas devenir froids
Beaucoup plus loin toujours
Et n’importe où
Donne nous signe de vie
Beaucoup plus tard au coin d’un bois
Dans la forêt de la mémoire
Surgis soudain
Tends nous la main
Et sauve-nous.

C’est de Jacques.
Prevert.

Vous faites fondre le sucre, le beurre le chocolat avec les cranberries à feu doux…
Préchauffez le four à 160.

Vous laissez refroidir, puis vous ajoutez les oeufs et la farine.

Mélangez INTIMEMENT. Parce que c’est de l’amour en chocolat, ça, madame.

Mettez dans un plat beurré, absolument, pour un démoulage plus facile.

Faîtes cuire 30mn
Installez vous sur votre canapé et dégustez à petite bouchées…seul(es) ou accompagné(es)

Bonne Saint Valentin, les zamoureux…

Publicités

17 réflexions sur “Rendez vous au Pays du Coeur…

  1. C’est adorable, plein d’amour et c’est en chocolat!! T’sais quoi, je me demande si je ne vais pas te piquer l’idée, j’en connais un qui apprécierait ;o)P.S. : premier essai de pâte feuilletée prévue ce week-end!! j’ai au moins trois recettes à tester dont la tienne, je vais étaler ça sur plusieurs semaines ;o)

  2. Tu n’as pas « sauté » un mois, j’espère?Sinon, c’est que tu aurais zoublié mon anniversaire…Bises craquantes de rubis…

  3. maintenant j’attends la saint Valentin avec impatience.Merci.Pour les poèmes.Pour le gâteau.Pour l’émotion.Merci.

  4. maintenant j’attends la saint Valentin avec impatience.Merci.Pour les poèmes.Pour le gâteau.Pour l’émotion.Merci.

  5. Ton billet, tes photos…tout est splendide! Merci. Je file voir le theme car je n’etais pas au courant et je n’ai pas tout compris je crois;-) Bises.

  6. Voilà qui est ultra tentant ! Je ne sais pas si j’ai assez de cranberries, je les ai tellement utilisées dernièrement qu’il va falloir que je me ravitaille !Bises 🙂

  7. Ah c’est terrible, le poème, je l’ai lu trois fois, au début, comme ça; en deuxième, j’ai vu ma fille me le réciter, quand elle saura parler, pour la fête des pères (ouhla). En troisième j’ai compris que c’était autre chose. (il est bien le supplément de elle à table, hein ;op)

  8. La poésie, rien que la poésie, toute la poésie ! Je fonds devant le premier poème et je tremble devant ta recette !sublime !

  9. pas de doute, Prévert avait un coeur en or et toi tu nous fais battre la chamade en nous proposant des recettes et des mots aussi irrésistiblesBonne Année à toi

  10. Il fait bon se balader dans ton pays du coeur !! Il y rêgne une chaleur douce comme de la soie … On a envie d’y paresser mollement …Biz

  11. Nan !!!!!!!!! J’ai pas de chocolat dans mes placards ! Et pas de cranberries non plus ! Nan !!!!!!! J’vois pas cette recette diabolique !Alors je note quand même au cas ou …. ;oD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s