Pain de veille de conseils de classe…

J’ai déjà évoqué ma fonction de femme de prof, et en toute circonstance, je reste une femme de prof…
Oui, il est des moments trépidants, comme ceux des fins de trimestre qui rejaillissent sur ma cuisine…

Pain de flemme, mais bon quand même!

En général, pour 380 ml de liquide , je mets 600 g de farine dont 400 de blanche (T55) et 200 de complète (T150);

Le tout dans la Map ou robot, avec 3 càc de levure, 1 càs d’huile d’olive et 1,5 càc de sel

Pétrir 15 mn et laisser reposer 2 h ou…plus…!

C’est cyclique, je pourrais prévoir, me direz vous…Mais en fait, non, je ne prévois pas, ce ne serait pas drôle sinon!

Il faut éviter que le conseil ait lieu le lendemain d’un bon film ou d’une série bête, j’avoue être accro parfois..

Il faut éviter deux conseils la même journée…

Vous avez vu le moelleux?

L’homme sapiens sapiens et très prof a quatre classes, soit quatre fois trente cinq chérubins, soit cent quarante individus, des petits choux…de seconde cette année.

L’homme a parfois des week end à cent quarante copies (140!) et parfois, des notes, des appréciations à entrer dans la makina pour l’édition des bulletins, ces bouts de papiers qui font peur à certains

L’homme pousse parfois de si profonds soupirs, « pfffffff, je sais pas quoi mettre, ça fait dix fois que je mets ça… »

que femme de prof compatissante que je suis, je lui propose mon aide: « si tu veux je te dis les notes? » (ça fait gagner du temps, ça évite de chercher la ligne du nom qui suit le précédent sur une haute colonne)

Oui, mais voila, mon gentil pâton tout plein est dans le four éteint porte fermée, attendant que je le façonne que je lui donne forme, que de pâte molle, il se transforme!!

Oui, mais voila qu’il est minuit 20, et que ce pain là est pour être mangé demain…
Matin…

Miiiince!! (c’est que depuis que j’ai des enfants, je suis un peu plus polie) j’ai oublié le pain, y aura rien à manger demain!!

Et parce que je suis une femme parfaite, femme aimante et femme de prof, je dis « bon, je fais quand même »

Mais comme je suis quand même pas maso, je simplifie…mais alors carrément!

C’est à dire, que quand même je dégaze (un coup de poing dans la pâte c’est toujours ça de gagné), je fais tomber le pâton décollé du bol sur du papier sulfurisé fariné, et là,flemme à l’extrême, alors que le four préchauffe (220°), je prend les bords du papier, j’emmaillote le pâton comme un porte feuille, et je colle les bords avec des morceaux de pâte, sans même fermer le haut et le bas…

Bien sûr, comme je ne sais pas ce que ça va donner (et qu’il est minuit trente) je ne prend pas de photo…

Et hop, au four programmé pour 25 mn, comme il est aussi intelligent, il s’arrêtera tout seul…

Et bien, c’est à se demander si ce n’est pas cette méthode de flemme que je vais appliquer à chaque fois: c’est très joli, et très bon…

Publicités

9 réflexions sur “Pain de veille de conseils de classe…

  1. Ah ben comme quoi ! Les méthodes-flemme ne sont pas les moins bonnes !Ce pain a l’air délicieux, avec une tonne de beurre salé dessus … MIAM !

  2. Je le trouve vraiment très réussi, j’ai envie de m’en faire une grosse tartine avec plein de bonnes chose dessus!!!!!Bon courage à Monsieur Prof….

  3. Bon, vu que je n’ai pas tout compris le coup du papier sulf porte-feuille, tu me montreras demain, hein ?! Sinon c’est très beau ton récit de femme aimante, j’adore !!! Au fait, y’a quoi à la tévé ce soir ??Biz

  4. J’ai très souvent la flemme, j’ai les oreilles qui se sont dressées des le titre de la recette! Bon, par contre le truc du papier je pense avoir visualisé un peu, mais si tu le refais je veux bien une petite photo… Ah franchement, si je pouvais avoir du pain frais tous les matins :o), c’est la classe!!

  5. vivement que le père Noël passe pour que je puisse faire des pains comme çà!!! Parce que pétrir mon pain à la main 15min…avant ça me faisait rien, mais depuis que tu m’as fait découvrir le KA…je mets des croix sur le calendrier!!!

  6. Il doit apprécier la femme de prof parfaite, cet homme, non? En plus quelqu’un qui dit »mince… c’est plus que parfaite que tu devrais dire.

  7. ah ah, t’es trop rigolote, sens de l’humour, de la phrase bien tournée, et de l’amour sans faille pour un chérichéri bien occupé aussi ma foi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s