Parfums en bouche et autres plaisirs majuscules…

Dans la maison de bois parfois, il règne une ambiance de paix absolue…

Chacun est tranquille, qui lisant, qui dessinant, qui de jouer aux Petits cubes multicolores pour en faire des maisons, d’autres à la sieste ou écoutant Haendel…(et la voix d’Andréas Scholl)

Le feu crépite, la lumière est douce en cette fin de journée, tout le monde a chaud dans son cocon.

Que se passe t-il?

Quel est ce miracle qui rend la Zénattitude aux membres de ce foyer, qui savent pourtant être survoltés?

Ne serait-ce point cette odeur, absolument délicieuse, envoûtante, entêtante, merveilleuse?

Un effluve de bonheur, on ferme les yeux on est ailleurs, dans un conte sans doute…

Mais où se cache se divin arôme, ce parfum ?

 

 

Je n’aime pas le Pain d’épices…

Que dis-je, je ne savais pas que j’AIME LE Pain d’Epices

Pain d’Automne, aux épices et à l’enfance (et pour les Grands, aussi…)

Il ne m’est pas tombé tout cuit dans le bec, ce pain là. Non. D’abord, je suis tombée je ne sais plus comment (ou par qui), sur ce Blog ou plutôt ce puits de science, celui de Ségolène Ampelegos « Boire et manger, quelle histoire! »

Blog magnifiquement documenté et passionnant…

J’ai respecté les proportions de la recette, mais j’ai changé les ingrédients, en fonction de ce que j’avais dans mes coffres à trésors:

  • 250 g de farine
  • 125 g de sucre semoule
  • 1,5 càc de levure (de préférence 1 càc de bicarbonate de soude, après essai comparatif!)
  • 1/4 de càc de gingembre en poudre
  • 1/4 de càc de cannelle en poudre
  • 1/4 de càc de cardamome en poudre
  • 1/4 de càc de muscade fraîchement râpée
    Ou tu remplaces tous ces quart de cuillère à café par une cuillère à café de quatre épices…tu vois?
  • 1 ramequin de raisins préalablement réhydratés au thé
  • 1 verre de lait de coco bouillant (200 ml) (ou du lait entier…)
  • 75 g de beurre fondu chaud
  • 150 ml de miel bouillant
  • 1 oeuf

J’ai utilisé mon robot.

D’abord les ingrédients secs puis en remuant avec le batteur plat vitesse 3/4 le lait, le beurre, le miel puis l’oeuf.

Les raisins en derniers.

Mettre dans un plat à quatre quart préalablement beurré s’il n’est pas en silicone, poser quelques fleurs de badiane sur le mélange, délicatement pour qu’elles flottent et enfourner dans un four préchauffé entre 150 et 170° (nous dit-elle).

J’ai fait un premier à 160, pas assez cuit et un deuxième à 170° pendant 1h

Là, c’était très bien.

Je remarque au passage, que le pic de bois est plus fiable que la pointe d’un couteau pour connaître l’état de la cuisson au coeur d’un gâteau comme celui là…

J’aime le pain d’épices, parce que leurs noms font rêver et saliver…écoutez et fermez les yeux…Cardamome…miel…canelle…fleurs de badiane…et tous les parfums s’emmêlent, s’en mêlent…et je succombe!

Je n’aurais pas l’indécence de vous parler de l’odeur de ce nectar pendant sa cuisson…un conseil: si un jour on vous demande de surveiller la cuisson d’un pain d’épices, dites OUI!

 

Bon Week End!

PS: je viens de me procurer du bicarbonate de soude, et j’ai fait cette recette dans des moules à muffins en réduisant la cuisson à 40 mn…INCOMPARABLE!!!!

 

Publicités

16 réflexions sur “Parfums en bouche et autres plaisirs majuscules…

  1. Mmhm, moi j’adore celui qui est fait maison ! ( Faut pas me demander de manger du Prosper par contre lol )Justement, Le Masculin et Le Lutin m’ont demandé du pain d’épices ! J’ai ma recette tradictionnelle que je fais depuis des lustres mais il faut que je teste la tienne !!! MIAMESQUE !

  2. Qu’est-ce qu’il est joli avec ses fleurs de badiane. Ca fait deux fois que je le vois celui-ci, je vais finir par le faire, vous me tentez trop. Merci Tifenn et Segolene.

  3. S’il n’en reste pas quand je viens, je HUUURLE ! Ou alors…pour la paix bien sûr, un peu (non, beaucoup! ) de …concorde?Je peux même apporter les ingrédients pour ceux qui viendront après…Non? SSSSiiii ? Aaaaaahhhhh, chic alors!

  4. Le pain d’épices qui embaume de son odeur agréablement les cuisines… J’en raffole et ne me lasse pas de m’essayer à plein de recettes différentes…

  5. beaucoup de poésie et de douceur dans ce billet, qui plus est les photos sont très belles, et comme je ne suis pas à un pain d’épices près…

  6. Eryn, Gracianne et Miss Coralie, faîtes donc, il n’en sera que meilleur…Rosa, merci…j’essaie de m’appliquer et le bleu va bien au brun, je découvre!Anonyme (hin, hin) je fais ce que je peux, mais…Choumie, oui, c’est une odeur vraiment particulière!Cuisineplurielle, il est très moelleux, c’est ce qui fait sa différence…je ne connaissais que le sec!

  7. Oh, alors là gros craquage. Ton pain d’épices a l’air délicieux, tout doré comme ça, et en plus il y a de la cardamome dedans, il doit être bien bien bien parfumé…

  8. Eh bien en plus des châtaignes et marrons, du lait de coco, j’aime aussi les épices et le pain d’épices et j’aurais été très fâchée que tu ne l’aimes point ! Lol !J’en ai essayé plein l’année dernière, tant que je ne sais plus lequel choisir pour mon préféré parce que je les aime tous !Le tien au lait de coco me donne le chemin à suivre pour la prochaine fournée ! Et pas seulement pour surveiller la cuisson ! ;o)Et puis ton billet est un vrai poème qui rend la recette enchanteresse !

  9. Je suis bavarde mais j’ai oublié de dire » comme les photos sont belles » et que je me permets d’emporter la dernière … tranche !

  10. Pingback: TORTA CAPRESE « Se nourrir de la Tête aux Pieds by Tifenn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s