Faux(t) soufflé(r) dit la Banane…

Elle l’a vaincu, elle est venue et nous a eus!

Marion, oui, qui dit qu’ il en faut peu pour être Heureux…est-ce possible?

Avec un aussi joli nom, elle ose nous mettre face à un défi culitechnique de haute volée…

Ah, ah…mais nous n’avons pas dit notre dernier mot, et si j’apprécie le geste et le Kiki, c’est qu’en ce qui me concerne, il permet au moins d’essayer d’acquérir une technique…

Pour le KKVKVK 21 de Tit’, le façonnage du Kouign Aman et maintenant le Soufflé…au Fromage cela va de soi!

Bon.

Mais bien sûr, je n’en ai jamais tenté…

Bon.

Si je n’ai pas peur du ridicule, je préfère quand même m’exercer avant le Tadam final…

Un soufflé pour moi, est quelque chose de léger, aérien, fin et délicat…et tout le monde se doit de l’attendre quand il s’annonce.

Il ne se mange pas avec des gros doigts ni en une seule bouchée, se serait limite vexant de faire si peu cas de sa complexité.

Il doit bien exister une technique infaillible, M Hervé This, en a sûrement dans ses molécules…mais c’est plus drôle de chercher…un peu!

Ainsi je vais commencer cette douloureuse période pour mes proches (n’est pas à la tête d’un laboratoire qui veut…) par un incident domestique..

Rassurez vous, il ne fût pas fatal…pas pour nos papilles en tout cas!

Il se trouve que régulièrement je me retrouve avec des fruits (ou des légumes) trop vite flétris, voire en cours de mûrissement exprès.

Il se trouve que le fruit favori vainqueur de cette catégorie, est souvent la Banane!

Vous commencez enfin à faire le lien avec le titre ..ouf…

En général, et ce n’est pas Murielle qui sera contre, nous nous délectons de beignets banane, un truc vraiment trop délicieux, dont il ne faut pas abuser.

Bref (oui, oui) j’en avais trois à recycler et un soufflé à tenter.

Souvent je fonctionne à la proportionnelle. Pour une bête de maths comme moi, ça fait peur ces mots là…

3 bananes, ça donne 3 blancs d’oeufs, 100 g de farine et 50 g de sucre glace (vous voyez le rapport?)

  • Écraser les bananes
  • Monter les blancs en neige fermes, ajouter à la fin le sucre glace aux blancs…
  • Mélanger délicatement l’ensemble, avec la farine (merci, Mademoiselle!)

Et empêcher les petites mains qui rentrent de l’école de goûter…

Préchauffer le four à 200°C

Préparer 8 ramequins en les enduisant de beurre, puis mettre 1 càc de sucre en poudre dans chacun, faire tourner pour qu’il s’accroche aux parois et retourner le ramequin pour éliminer l’excédent…

Mettre 2 à 3 càs de la crème dans chaque ramequin

Passer le petit doigt autour pour former une gouttière (je suppose que cette opération permet au soufflé de souffler…de former une calotte ?)

Enfourner, laisser 5 mn à 200 puis baisser à 180° pendant encore 12mn..

Bon, ça avait de l’allure, faut le reconnaître…

Et un parfum prononcé de banane, j’ai même entendu « tu fais des beignets bananes? »

Et puis, pfffff, le soufflé s’est dégonflé, l’indélicat!

Alors, irréductible, mais pas Gauloise, j’ai retourné les ramequins qui se sont facilement laisser libérer de l’intrus, j’ai saupoudré de Cacao amer…

Et d’autres de sucre…

La texture était sympathique, à la fois mousse et moelleuse, le goût attendu, une petite crème anglaise suggéra l’homme, un petit coulis de fruit suggéré-je…

Tout ce que je peux dire, c’est que je ne sais pas si c’est meilleur froid…

Advertisements

5 réflexions sur “Faux(t) soufflé(r) dit la Banane…

  1. Merci pour la précision, ça peut toujours être utile !! Voici une chouette recette pour utiliser mes blancs d’oeuf laissés sur le carreau après avoir fait des cannelés…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s