Clafoutis salé, pour légumes d’automne le premier jour de l’été

Il pleut sur Brest et ailleurs…

Il pleut, il vente, et parfois il fait beau…m’enfin, là, c’est encore un temps à se caler la panse avec un plat fiable, tout de légumes et/ou de viande et/ou de fromages…

Pour éviter d’avoir à faire une pâte à tarte ou à quiche, un appareil fait de lait, crème, farine et oeufs, et hop, au four!

J’ai inscrit la suite avec le double des quantités de la recette originale pour faire deux clafoutis…

Ingrédients:

  • lamelles de poitrine fumée ou autres morceaux de viande (200 g)
  • 4 poireaux
  • 10ml de lait de chèvre
  • 300 g de farine
  • 10 oeufs
  • 2 càs de crème fraiche
  • 20 g de beurre (ou huile d’olive)
  • De la muscade rapée , à votre convenance…
  • Laver et couper en rondelles les poireaux, puis les égoutter soigneusement; les ébouillanter 10 mn et stopper la cuisson en les passant sous l’eau froide;

    Dans une terrine préparer la farine, y faire un puits, mettre les oeufs, mélanger et incorporer peu à peu le lait, la crème et l’huile

    Beurrer deux moules à manqué (j’ai utilisé un moule à gâteau), y déposer la moitié des poireaux puis la moitié de la poitrine fumée, recouvrir de la moitié de l’appareil liquide et enfourner dans un four préchauffé à 200 °C, baisser à 180° C et laisser cuire 35 à 40 mn

    Ça se démoule comme un gâteau (mais à l’endroit) et ça se découpe comme une tarte…

    Et dedans…

    La prochaine fois, je mixerai les poireaux car les enfants n’aiment pas trop le légume tel quel… (extraite de la revue « cuisine et terroirs » du mois dernier)

    And now, pour répondre à Maya, 7 autres vérités, à froid comme ça, sans aucune préparation, ni aucune réflexion...parce que c’est mon mois’tag!

    • J’ai été éblouie par Ava Gardner dans « La nuit de l’Iguane » que j’ai vu en terminale
    • J’ai adoré « Le portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde à la même époque
    • J’ai habité Brest à Recouvrance, rue de la Tour Tanguy, direct live sur « Brest 2000″
    • Un appart à Port Louis, vue directe sur le port, Mais au dessus d’un bar, et isolation d’un plancher bois…
    • Ma maison est à 800 m d’une plage où nous pouvons nager à marée haute et pêcher à marée basse…
    • Je ne suis pas vaiment malheureuse
    • Je sais, j’ai de la chance…

    Voila Maya, merci…je n’ose pas transmettre, je crois que tout le monde peut le faire…

    Publicités

    4 réflexions sur “Clafoutis salé, pour légumes d’automne le premier jour de l’été

    1. Mais sais-tu seulement que le porc se nourrit de ses excréments?!(oscar wilde, super! la plage, giga! recouvrance, comme dans les chansons de miossec, la classe!)

    2. Merci Grand chef, trop d’honneur! et nan je n’savais pas…beurk! y a des tas de choses comme ça que je ne veux pas savoir…

    3. Mince alors, j’avais loupé ton message…..Brest, Dorian Gray….voilà des points comments, par contre je vais habiter un peu plus loin de la mer 😉

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s