Avec la Pomme de Terre, on peut Tout Faire#2

Découvrez Alela Diane!

Pendant que Certaine me fait saliver devant son talent ébouriffant, que d’Autre me fait baver avec des recettes égyptiques, que la Dame explique bien à nos oreilles parfois malentendantes ce qui ne va pas, je me demande à quand remonte mon dernier jogging…

Et puis je me dis, tiens, puisque maintenant mes TROIS sont à l’école le matin, je vais dès lundi courir au chemin de Cadoudal..ah, non, j’ai un petit dèj à présenter…mardi matin alors? ah, non, j’ai aussi un petit dèj à partager…mercrediiii? pfff, ben non, tu sais bien (oui, je me parle quelque fois) que tes TROIS ne vont pas à l’école le mercredi…Jeudi alors, dernier délai! Nooooon, malheureuse, jeudi, c’est le 20 novembre, tu vas SOUTENIR la grève des enseignants…faudrait pas que ça tombe dans l’oreille d’un sourd! (je dis ça, je sais ce que je dis, je suis sourde aussi, quand je veux!)
Et voilà comment tu ruines tous tes espoirs de reprendre le chemin de la sportitude, de la femme active, bien portante, bien foutue et tout et tout…

Du coup, tu te consoles en épluchant des patates, tu écoutes en boucle Aléla Diane (mon coup de foudre en ce moment) et tu pleures en épluchant des oignons…
Avoir la Patate et remporter la Timbale!
(ou "Timbales de Pommes de Terre"…)

Simplissime, sublissime, enfin, n’exagérons rien, mais très bon, c’est déjà bien!
Pour 4, avec une énooorme salade verte (ça, c’est pour ceussent qui ne courent pas):
3 pommes de terre non épluchées (oui, mais frottées et lavées si elles ne sont pas bio)/ 3 oignons roses de Roscoff, why not?/ 2 blancs de poulet cuits (ou l’équivalent des morceaux de poulet que l’on décolle de la carcasse à la fin du repas quand on range tout, soit la viande des ailes, les sots l’y laissent, etc…)/ 1 crottin de chèvre frais/ 1/4 de REblochon (et pas RO ni Re d’ailleurs ou des fromages que vous adorez…/ de l’huile d’olive.
Préchauffe ton four à 200°c
Avec ta mandoline, tu règles à l’épaisseur la plus fine et tu débites les Pommes de terre en tranches.
Idem avec les oignons.
Tu haches petitpetit les morceaux de poulet.
Si t’es comme moi, adepte du silicone noir (moi faire partie tribu "Ateliers culinaires" yes? mais pas très active ces derniers temps faut dire, no?) tu auras à portée de main une plaque de 12 empreintes muffins…sinon, tu sors tes ramequins (12 petits ou 6 gros) que tu chemises de papier cuisson…
Après t’empiles.
Une couche de pomme de terre, une couche d’oignons, une couche de poulet, une couche de fromage (oui, celui que tu veux, ou tout seul ou à deux…)
Et tu recommences , jusqu’à épuisement du stock (et jusqu’en haut de tes empreintes).
Ton four, il est chaud, il n’attend que toi.
Tu enfournes au milieu, ou chaleur tournante, 10 mn à 200 et 20 mn à 180…
En général, t’as pas besoin de crier/hurler/t’égosiller (de toute façon, depuis la fois d’avant, t’es aphone)…l’odeur fait son chemin jusqu’aux narines concernées, celles qui sont au dessus des ventres à pattes (et à pâtes, ah ah ah) que tu maintiens au chaud sous ton toit pendant la saison froide.

Oui, j’ai mis pour 4 même si on est 5, parce que le grand, l’homme, il en avait encore envie après ses quatre pitites timbales…et oui, je n’aurais pas refusé une cinquième non plus..c’est vraiment parce que je ne vais pas courir demain, ni mardi, ni mercredi, surtout pas jeudi…

Et puis sinon, j’ai une idée pour occuper les froids après midi de décembre…mais je vous en dirais plus, plus tard, et toc!

Avec la Pomme de Terre, on peut Tout Faire#1

Après un siècle sans billet, savoir que vous me lisez toujours, m’émeut.

Figurez vous que même sans le dire, je mange, je photographie, j’empile…mais mon temps s’est fait la malle, il me laisse sur le carreau, il joue les infidèles.
Ouais.
Constater aussi que la Bretagne EST une région touristique MÊME en automne, me laisse baba. Enfin, pas tout à fait, après tout si je me sens en vacances toute l’année…c’est qu’il y a une raison, non?
N’empêche, chers Hôtes, merci d’être venus, chers lecteurs et commentateurs, merci de vos visites et tiens, pour vous changer de la boulange et autre cuisine au beurre demi sel…
La Patate, le légume roi qui se plie à ma volonté, qui se cuisine moulu, râpé, tranché, chaud, froid, purée, mixé, assaisonné, seul ou accompagné!
Lasagratin de Pomme de Terre de la Mer…

D’abord, c’est même pas cher, non, merci Monsieur Parmentier de nous l’avoir apprivoisée!

Alors, en plat familial, on peut avec la fameuse économie d’échelle, se permettre quelque luxe. Aujourd’hui truite fumée, mais je suis sûre qu’avec un poisson fraîchement pêché à chair blanche et ferme, ça marche aussi…(et c’est aussi du luxe!)

 

Pour 6, ou 4 vrais gourmands.
1kg de pomme de terre type charlotte pour ne pas se déliter à la cuisson/ 200 g de truite fumée (4 tranches)/ 200 ml de crème liquide/ 200 g de comté fraîchement râpé ou en copeaux/ 1/4 de càc de noix de muscade râpée (décidément)/ 1 càc d’estragon déshydraté.

 

Éplucher les pommes de terre, les trancher avec une mandoline épaisseur 3 mm (euh, environ, épaisseur moyenne quoi!), les mettre à cuire à la vapeur 20 mn.

Préchauffer votre four à 220°c

 

Mettre à chauffer la crème avec l’estragon et la muscade jusqu’à frémissement, réserver.

Sortir votre plat à gratin/far/lasagne (25 sur15 environ), y déposer une première couche de rondelles de pommes de terre, saupoudrer d’un tiers du fromage, recouvrir de deux tranches de truite fumée, émiettées ou entières, à nouveau une couche de pomme de terre, fromage, truite, puis la dernière couche de pomme de terre, dernier tiers du fromage…

Verser la crème chaude sur toute la surface du plat, enfourner 20 mn

 

Mettre la table, préparer le pichet d’eau, déboucher le vin, poser le panier de Fleur de sel de l’île de Ré apporté par l’hôte, rassembler ses troupes en criant/hurlant/répétant "A taaaaable"!

Se brûler le palais de trop se précipiter…

Et se rappeler qu’au dessert, on ne peut pas croquer n’importe quoi…hélas.