Epopée d’un Macaron très très très raté…

C’est le sujet dont on parlait en se marrant au début de notre rencontre:
_"ouais, et puis un jour on fera des macarons!"

_"ah ben oui, ils seront tous verts de voir qu’à deux on est aussi douées que Mercotte!"
Sous entendu, déjà, que pour LE macaron, il faut être au moins deux de nous. Il en a qui y parviennent seuls, ou seules plutôt, mais nous, on savait qu’il faudrait être deux.
Parce qu’en Bretagne, faut le savoir, pour sortir le soir, il faut être Trois: Un qui boit, un qui l’accompagne et un autre qui soutient les deux premiers.
C’est important le soutien.
Surtout dans l’échec…
Le Macaron qu’on rate, sinon rien…

Prenez une Anso qui a eu du Père Noël (que je sache, le sien n’a pas de barbe) un Thermo sonde, le truc In-dis-pen-sable pour REUSSIR les macarons…

Ni une ni deux:
_"On fait lesquels alors?"
_"les plus compliqués, sinon c’est pas drôle, ceux à la meringue Italienne"
Aaaah, ces Italiens
Aaaaah, le thermo sonde…(d’ailleurs, lire et connaître le mode d’emploi, peut s’avérer utile)

Bon, je ne vous ferais pas l’offense de vous noter la recette, vu le résultat, c’est qu’on ne sait pas lire…parce que y en a PLEIN qui savent le faire ce Macaron LA!

Z’avez vu la couleur? pas mal hein?
Non, ne dites pas que c’est plat: on SAIT!
Bref, je vous passe les détails, les larmes, la dépression grave, les anti-dépresseurs (haaannn, tout le chocolat que tu as mangé maman!) et puis je vous donnerai juste le rattrapage, l’idée qu’elle n’était pas mauvaise d’utiliser l’appareil raté des macarons et y mélanger tant pour tant de noix de coco râpée (à défaut, j’ai casé l’expression tant pour tant…) ce qui nous donne ces exceptionnels rochers roses cocos comme tout mais j’espère bien ne pas avoir à les refaire… Marmelade de Framboises…la meilleure que j’ai jamais mangé (et la plus simple, aussi):300 g de framboises (surgelées)
80 g de sucre en poudre
5 cl d’eau
25 g de pectine
Faites donc réduire le sucre dans l’eau, jetez-y les framboises, laissez cuire à feu doux 5mn, puis ajoutez la pectine et re-cuisson douce 5mn (Anso, si je me trompe, tu dis hein?)

Tout ça parce que la casserole la plus petite de ma collection était encore trop grande et que le thermo sonde n’allait pas "au coeur " de la meule du sirop de sucre…nous ne sommes jamais arrivées à 110° mais 106 maxi!
Tout ça parce que pendant la mesure du sirop, j’avais arrêté le robot et les blancs ont dû s’effondrer un peu je pense…et puis, après l’ajout de la poudre d’amandes pourtant mixée, nous trouvions que l’appareil restait grumeleux, pas lisse comme on l’aurait voulu…tout ça plus tout ça et encore ça, on s’est pris un gadin, je vous dit que ça!
Mais qu’est ce qu’on s’est marrée (jaune hein, très jaune!)

Ciabatta à l’alu!

Tout cela parce que je n’ai pas suivi les consignes du "comptoir des pains": il était précisé "papier cuisson" , et n’en ayant pas sous la main, j’ai pris du papier aluminium!

Erreur! de faire la maligne a simplement eu pour résultat un épluchage laborieux et fastidieux, témoin les miettes qui jonchent le plan de travail!!

Pas pain!


Faut dire que je l’ai bien cherché!
Je voulais faire les baguettes de C.Ytak, dans le bouquin "le comptoir des pains" mais j’avais un handicap: au lieu de la farine complète T130, j’ai utilisé la farine T130 aux 5 céréales…au lieu de l’épeautre, de la farine de châtaigne… et surtout, depuis que j’essaie les levures bio de type fermentescible, je n’arrive pas à doser correctement!
Sans compter, l’attente chez le médecin "zut, j’ai oublié de les mettre au four!"!
Alors voila la création de ma galerie de ratages, que je promets de tenir à jour, à bas mon orgueil!
Je lui prédis du succès!