Les gaufres au lait Ribot

Des semaines que ces photos attendent d’être mises en forme de recette sur ce blog un peu délaissé.

Il faut remonter à janvier, un de ces jours froids des vacances, loin de la neige pourtant, mais bien près du feu certainement.

Fils avait invités ses copains, ceux de sa bande, finirai-je par dire, car ils se connaissent depuis plusieurs années, avec des hauts et des bas, il en va de l’amitié comme des montagnes russes, quand on a 8 ans et encore quelques dents, de lait. Ribot.

Les gaufres au lait Ribot, même que ça date des gaulois le lait comme ça.

Le lait Ribot est un lait fermenté qu’on trouve facilement dans notre région. Il a pour avantage de ne pas contenir de lactose du fait de son procédé de fabrication. Ce qui le rend assimilable aux organismes les moins tolérants. Wow, je fais des phrases complexes ce jour d’hui.

Ceci dit cette recette contient du vrai lait méchant, la prochaine fois j’essaie avec tout en lait Ribot.

Pour beaucoup, beaucoup de gaufres (8 enfants…2h de cuisson de gaufres, donc tu peux diviser les quantités)

600 ml de lait/ 400 ml de lait Ribot/ 500 g de farine T45/ 140 g de sucre roux/ 1/3 de levure fraîche de boulanger/ 8 oeufs blancs séparés des jaunes/ 300 g de beurre demi-sel fondu et refroidi…

Mettre les laits à chauffer, très doucement, ça ne doit surtout pas bouillir (sinon bonjour les grumeaux dit elle qui a jeté la première cuisson) .

Mélanger la farine, 100 g de sucre et la levure émiettée dans un graaaand saladier. J’utilise le robot, et la feuille.

Si tu n’as pas de robot, tu creuses un puits dans ton mélange, et tu y ajoutes les jaunes. Oui, ça va faire mal aux bras au bout d’un certain temps, surtout si tu as gardé mes quantités rabelaisques.

Ajoute les laits chauds, en versant doucement. A la main, et une cuillère en bois, tu mélanges tranquille, comme tu ferais le far flemme.

Une fois que tout ça est bien homogène, tu verses le beurre. Quand l’homme a vu ma casserole de beurre il a pâli. Non  c’est pas vrai, le beurre, même pas peur.

La pâte doit être lisse et onctueuse.

Tu laisses reposer une heure, sous un linge propre ou bien un film alimentaire.

Au bout de cette heure où tu as immobilisé tes bras épuisés, tu montes les blancs en neige, en saupoudrant du reste de sucre et jusqu’à former les cui-cui.

Tu devines la suite.

Faut ajouter les blancs au mélange liquide, et là je te conseille de séparer ta préparation en deux saladiers pour avoir un peu d’ampleur de mouvement tout de même.

Tu fais chauffer le gaufrier en même temps, c’est toujours ça de gagné, et hop, tu laisses faire …

Il nous est resté quelques gaufres pour le petit déjeuner. Topissime.

14 réflexions sur “Les gaufres au lait Ribot

  1. Wow, la quantite industrielle :) Je gage qu’ils etaient heureux toute ta bande de gamins. La prochaine fois, j’essaie les tiennes, elles ont vraiment l’air top.

    • Elles sont top oui, tu vois croustillantes sur l’extérieur, et moelleuse à l’intérieur. Mais oui, j’en ai fait trop, plus de 40 je crois, je ne sais pas exactement:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s