Pain d’Or, Pandoro, Boîte de Pandore…

C’est comme dire « mourir à Venise« …moi, ce serait « voir Firenze, et mourir », un vieux rêve, une idée fixe, un enchantement futur, un but parmi tant d’autres…

Et puis vous, les recettes, et puis Gracianne, avec un billet aussi beau qu’aussi vrai, le « Il Talismano della Felicita« …tout est dit, tout y est, avec le point d’orgue des retrouvailles, de l’amitié par delà les années, aussi doux qu’un souvenir chéri au fond du ventricule droit (ou dans l’hémisphère gauche°

Enfin, voilà, prise par les sentiments je fus.

Le Pain en Or ou la boîte de Pandore…pour ma félicité à moi!

La recette? celle de Gracianne, en tout point identique…sauf que je n’avais plus de sucre glace, et bien sûr, pas le moule!
Dans ces cas là, on lit le commentaire de Chai Dumè qui conseille le pot de fleur, et on écoute le conseil de l’hôte Gracianne qui me dit « vernissé »…

Expédition chez le jardinier du coin, hésitations sur le format, questionnement sur la couleur…

Prévoir du temps libre, l’esprit tranquille…mettre à la sieste, laisser à l’école, donner un livre, et concentration;

Ce travail de pâte là, c’est du bonheur.
La texture lisse au départ, devient soyeuse: le poids d’un drap de lin et le toucher de la soie…

Et puis, la mise au four: très bas, comme le dit Gracianne, et elle a raison: spectaculaire! de 15 cm de haut, le pain gonfle, s’élève à 30 cm, proche du plafond…Le mien a un peu bruni, mais son coeur est étonnant: doux et sucré comme la brioche, il fait des volutes comme la pâte feuilletée…

Je pense que mon moule est trop large, il ne concentre pas assez la mie au coeur, c’est pourquoi le moule en étoile doit être important: il ramasse les plis au milieu et l’aération doit se faire plus équitablement…

J’étais triste…les photos prise à la lumière électrique ne rendent pas justice…et le matin, alors que la moitié avait été engloutie, et que le disque du soleil avait poussé sur la ligne d’horizon, j’ai sorti la tranche de Pandoro sur l’herbe encore gelée, pour vous montrer la mie brioche et le feuilleté…

Grazie mille Gracianne!

About these ads

22 réflexions sur “Pain d’Or, Pandoro, Boîte de Pandore…

  1. J’avais vu cette merveille chez Gracianne, mais à la lire ça m’avait découragé d’avance de tenter l’expérience… que j’ai repoussé dans 3, 4 ans… Le temps d’avoir ma maison à moi, avec une vraie cuisine et tout! Mais chez toi aussi c’est magnifique, et ça n’a pas l’air si dur!! (je te dis, je suis invincible depuis que j’ai fait ma pâte feuilletée ;o) )

  2. Ah Tifenn, tu parles a mon coeur! Je n’avais pas reussi les photos de cette magnifique pate, tu les as faites mieux que moi, merci.Je te souhaite d’aller en Italie, et d’y trouver tout autant de bonheur que j’en ai trouve. C’est un pays pour les gens patients, qui savent apprecier de tous leurs sens la beaute des choses simples, un pays pour toi quoi.

  3. C’est beau comme tu le racontes !! Tu en referas ?? Ton jour sera mon hour, ton heure sera mon heure et ton pain d’or sera mon pain d’or ;o))

  4. Une brioche dans un pot de fleurs, il faut vraiment parcourir les blogs pour faire de telles découvertes. J’avais vu cette recette chez Gracianne et l’avait trouvée superbe. Tu confirmes cette impression !

  5. rrrrrénial !!!!ta pate semble être une merveille de légèreté, la mie si aérienne que j’en reste… baba ; je les mettai à cuire dans des pots tout simple en terracotta ; je pense qu’il n’est pas utile qu’ils soient vernissés, au contraire même ; pardon gracianne ; j’utilisai différentes tailles : la même que toi et des plus petits (taille d’un yaourt ) pour des services individuels ; à la sortie du four, je retirai le papier sulfurisé, passablement brulé, et le remplaçai par un jouli tout neuf, tout propre que je faisai tenir avec un ruban de satin brun ; les enfants étaient ravis…excellente journée ;

  6. rrrrrénial !!!!ta pate semble être une merveille de légèreté, la mie si aérienne que j’en reste… baba ; je les mettai à cuire dans des pots tout simple en terracotta ; je pense qu’il n’est pas utile qu’ils soient vernissés, au contraire même ; pardon gracianne ; j’utilisai différentes tailles : la même que toi et des plus petits (taille d’un yaourt ) pour des services individuels ; à la sortie du four, je retirai le papier sulfurisé, passablement brulé, et le remplaçai par un jouli tout neuf, tout propre que je faisai tenir avec un ruban de satin brun ; les enfants étaient ravis…excellente journée ;

  7. Donc, à toutes un grand merci! et je ne saurais vous conseiller qu’une chose: faites -le! en suivant la méthode de Gracianne, il y a toutes les chances de réussite, vous me raconterez!

  8. wouaaaaa!!!!! ça c’est une merveille de pain et j’ai bien envie de l’essayer dès que j’aurais un grand moment de libretes photos sont superbes avec ou sans lumière naturelle

  9. Qu’est ce que tu dis ? Que les photos ne lui rendent pas hommage ? Tu plaisantes j’espère ! Ca a l’air d etre une TUERIE !!! J’adore le pandoro, tu vas me faire baver d’envie ! Il faut que j’en fasse un, je veux le même !!!!Bisous,

  10. Scotchée devant mon écran. mais où va-t-elle s’arrêter ? Je n’ais jamais vu une pâte lever autant.Et tout ça dans un pot de fleur. Suffisamment surprenant pour devoir essayer au plus vite.

  11. Merci pour le lien, j’avais raté la recette chez Gracianne, je vais tâcher d’essayer, même si comme toi il va falloir improviser pour le moule!

  12. J’avais fondu devant le billet de Gracianne mais jamais j’aurais osé le faire et puis en te lisant, je me dis pourquoi pas……….

  13. Pingback: Pandoro di Verona « Se nourrir de la Tête aux Pieds by Tifenn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s