Etoiles de Canelle et autres affinités…

C’est que mon allemand est si loin, s’il n’a jamais été proche, qu’il ne me reste que le vague souvenir de la prononciation…

Quand j’ai vu chez GC, sa Zimtsterne, j’ai été « émuerveillée », complètement…

Je ne sais pas si c’est parce que son vieil emporte pièce a voyagé dans le temps et sa famille, ou simplement l’esthétique finesse des branches de la merveille.

En tout cas, j’ai réalisé que vraiment cette période d’avant fête recelait nombre de trésors gourmands, et j’étais bien contente de les découvrir .

Mieux vaut tard que jamais. Et je me dis que certainement, j’en verrai encore d’autres!


Bref, j’ai continué à me promener chez vous, et je suis tombée chez une autre quelqu’une dont j’admire aussi les réalisations…et encore une étoile!


Là, c’était beau, propre et bien « emballé » dans tous les sens, j’ai craqué.

Bien sûr, j’ai interprété en fonction de ce que j’avais:


Étoiles dans les yeux d’enfants, à la fève Tonka.


Ne croyez pas que ce soit dans mon habitude d’avoir des ingrédients de luxe dans ma little Kitchen, mais ce cadeau venant d’une
Anso généreuse, je ne pouvais lui trouver que cette application fine et magique dans l’esprit de Noël.



Il vous faut:

  • 12O g de poudre d’amande
  • 40 g de fine fleur de maïs
  • 60 g de sucre roux
  • 80 g de sucre glace
  • 2 càc de canelle
  • 2 càc de fève Tonka râpée (sans la pulpe des doigts)
  • 240 g de farine
  • 2 blancs d’oeufs

Pour le glaçage:

  • 150 g de sucre glace
  • 1 blanc neige
  • 1/2 càc d’arôme de vanille

Mélanger les ingrédients secs, puis ajouter les blancs et former une boule. Elle peut être assez collante, c’est pourquoi je l’ai abaissée entre deux feuilles de film alimentaire, sur une épaisseur de 1 cm maximum.

Puis, j’ai utilisé l’emporte pièce étoile des enfants (à ce sujet, lisez ce billet, magnifique) que je trempais dans de l’eau chaude entre chaque étoile pour mieux les décoller du moule.

J’ai aimé le dessin final de la pâte…

Puis, recommencer jusqu’à épuisement de la pâte. Je suis parvenue à 55 étoiles, variable en fonction des formats.(si vous arrivez à 52, on vous traitera de pro-américains?)

Poser sur une feuille de papier sulfurisé, faire cuire 10 mn à four préchauffé à 150°.

Les biscuits restent blonds.

Pour le glaçage, monter le blanc en neige ferme, puis ajouter le sucre glace. L’appareil obtenu est coulant. Je l’ai divisé en trois et mis une couleur (3 gouttes) de colorant dans chaque partie. Badigeonner au pinceau. Laisser sécher….

Déguster,froid,et offrir, pour faire briller les yeux des enfants

Et des grands…

PS: je m’aperçois, avec retard, mais pas trop tard, que cette recette convient à la participation organisée par Fidji pour les gourmandises de Noël dont le lien figure en tête de ce blog…